Quelles corrections possibles ?

Chirurgie laser de la vision : quelles corrections possibles ?

le 6 février 2020 - par presbyview

Parmi les nombreuses idées préconçues qui circulent concernant la chirurgie laser de la vision, une est particulièrement tenace : « seules peu de pathologies peuvent être prises en charge ». Bien entendu, il y a une trentaine d’année, c’était une réalité. Mais depuis, les technologies et les processus liés à cette typologie de chirurgie sont en constante évolution !

Aujourd’hui, en 2020, nous avons considérablement réduit la durée d’une intervention, quelle que soit la pathologie de la vision. Nous pouvons également affirmer que nous sommes en mesure d’en traiter plus de 99% !

Cet article vous explique en détails les pathologies qui peuvent ou non être prises en charge par une chirurgie laser.

Correction laser de la myopie

Si la myopie fait partie des pathologies historiques pouvant être traitées par la chirurgie laser, le spectre des myopies susceptibles d’être prises en charge a sensiblement évolué.

Pour rappel, la myopie est un trouble de la vision qui se caractérise par une vision nette de près, mais floue de loin. C’est aujourd’hui le défaut visuel le plus répandu, puisque plus d’un tiers des adultes en France est touché par ce défaut visuel.

Si elle apparaît à l’âge scolaire en général, elle ne cesse d’évoluer jusqu’à l’âge adulte où elle se stabilise. C’est d’ailleurs le moment idéal pour opérer avec une chirurgie laser. Il est important d’avoir conscience que les technologies actuelles peuvent prendre en charge pratiquement toutes les typologies de myopies, même les plus complexes.

Existe-t-il des myopies qui ne pourraient être prises en charge par le traitement laser ? Seules les myopies très fortes, lorsqu’elles continuent d’évoluer y compris à l’âge adulte, ne peuvent être traitées. Cela représente moins de 1% des patients atteints de myopie.

Correction laser de l’hypermétropie

De même que la myopie, l’hypermétropie est aujourd’hui particulièrement bien prise en charge par la chirurgie laser de la vision.

Ce trouble de la vision est, en quelque-sorte, le pendant de la myopie : alors que dans l’œil myope, l’image issue du phénomène de réfraction se forme en avant de la rétine, dans l’œil hypermétrope, l’image se forme à l’arrière de celle-ci. L’œil n’est donc pas suffisamment convergeant, et il en résulte un défaut de la vision.

Il existe 3 types d’hypermétropie :

  • L’hypermétropie axile : la plus répandue, elle est liée à la longueur de l’œil, et donc à sa capacité de convergence.
  • L’hypermétropie de courbure : une insuffisance de la courbure cornéenne crée le défaut de la vision.
  • L’hypermétropie d’indice : avec l’âge, le cristallin peut perdre progressivement sa capacité de réfraction.

Aujourd’hui, le traitement laser permet de traiter avec succès l’hypermétropie.

Correction laser de la presbytie

La presbytie est un défaut de la vision inévitable, puisqu’il est lié à l’âge. Aujourd’hui, 20 millions de français de plus de 45 ans souffrent de presbytie… Et le traitement par chirurgie laser constitue une des meilleures options pour résorber ce trouble de manière durable.

Avec l’âge, le cristallin perd progressivement :

  • Son élasticité
  • Sa capacité d’accommodation

Cela entraîne pour le patient des difficultés à voir de près. L’œil n’est plus en capacité de restituer une image suffisamment nette.

Aujourd’hui, la chirurgie laser peut traiter plus de la moitié des presbyties avec succès. Les progrès constants des technologies laser nous permettent d’être particulièrement optimistes sur la capacité à prendre en charge de plus en plus de typologies de presbytie. Seul le diagnostic vous permettra de savoir si votre presbytie peut, ou non, être traitée par chirurgie laser.

Pour conclure..

En 2020, très peu de défauts de la vision ne peuvent être traitées par chirurgie laser.

Cela concerne, en définitive, uniquement :

  • Certaines presbyties
  • Des myopies rares qui ne se stabilisent pas
  • Des défauts qui résultent de maladies oculaires comme le kératocône

Nul doute néanmoins que le progrès constant des technologies nous permette rapidement de reculer les limites du possible !

 

Voir toutes nos actualités