opération laser des yeux

Opération laser des yeux : un avantage pour les métiers de l’aéronautique ?

le - par Jessica Malia

EnfinVous avez quelques problèmes de visions ? Vous voulez à exercer un métier de l’aéronautique ? Sachez que, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas parce que vous portez des lunettes que vous êtes automatiquement inapte pour être pilote. Pourquoi ? Pour deux raisons ! La première est que s’il existe une contrainte liée à votre défaut visuel, celle-ci n’est pas insurmontable. La deuxième raison concerne l’opération laser des yeux qui peut être une véritable solution pour être déclaré apte.

Quelles conditions pour exercer un métier de l’aéronautique ? 

Aujourd’hui, selon le GIFAS, Groupement des Industries Françaises Aéronautiques, la filière aéronautique emploie environ 350 000 personnes en France. D’ailleurs, il est même prévu une forte augmentation des recrutements et formations de techniciens et opérateurs pour la période 2022 – 2023. Ce secteur ne connaît pas forcément la crise et il peut être intéressant pour les jeunes de se former sur de telles professions que ce soit en tant que pilote ou technicien.

Ceci dit, il est important de noter que certains métiers de l’aéronautique sont soumis à un contrôle médical strict, notamment si vous souhaitez faire partie du personnel navigant (pilote par exemple). A ce titre, la réglementation officielle évoluant sans cesse, il est important de vous renseigner auprès des organismes de références.

Ainsi, sachez qu’en France, les réglementations civile et militaire ne sont pas les mêmes. Dans cet article, il ne sera mentionné que l’aptitude visuelle des pilotes civils. Nous reviendrons sur les aptitudes visuelles des pilotes militaires dans un prochain article. 

Dans la réglementation actuelle, le seuil d’aptitude visuelle concernant les pilotes civils est de :

  • – 6 dioptries (unité de mesure permettant de quantifier l’importance d’un défaut visuel) pour la myopie ; 
  • – 2 dioptries pour l’astigmatie ;
  • + 5 dioptries pour l’hypermétropie.

Dans tous les cas, il appartient au candidat de s’assurer des conditions requises pour une profession donnée. Alors, si vous avez un doute, mieux vaut passer une visite médicale auprès d’un médecin agréé.

Et la chirurgie réfractive dans tout ça ? 

Du côté de la chirurgie réfractive, il n’y a pas forcément de contre-indication. Cependant, pour les pilotes de classe 1 (navigants professionnels) et 2 (navigants privés), l’aptitude visuelle sera validée par un ophtalmologiste agréé. Si, bien entendu, vous remplissez les conditions suivantes :

  • Réfraction stable avec une variation de moins de 0,75 dioptries pendant la journée ;
  • Pas de complications post-opératoires ;
  • Sensibilité normale à l’éblouissement.

Notez qu’il n’y a pas vraiment de délai minimum post-opératoire ni même de condition concernant le type de chirurgie pratiquée. Dans tous les cas, la chirurgie réfractive peut vous aider à gagner quelques dioptries qui vous permettront d’être déclaré apte. En effet, vous devez avoir un minimum de 7/10 pour chaque œil pris séparément avec correction si vous souhaitez pouvoir exercer la profession de pilote.

Enfin, pour les pilotes de classe 3 (contrôleur aérien), si une chirurgie réfractive est effectuée, une décision d’aptitude peut être prise. Et ceci après avoir été évalué par un ophtalmologiste agréé dans les cas suivants :

  • S’il est constaté une stabilité de la réfraction ;
  • S’il n’y a aucune complication post-opératoire ;
  • Si la sensibilité à l’éblouissement est normale.

Attention, il est conseillé de prendre rendez-vous avec un médecin agréé avant de sauter le pas de la chirurgie laser des yeux. De même, il appartient au candidat ou au professionnel de se renseigner sur les conditions requises pour exercer.

Vous êtes ou souhaitez devenir pilote et vous avez envie de vous lancer et de réaliser une chirurgie laser des yeux ? Prenez rendez-vous dès maintenant chez Presbyview et faites le point avec l’un de nos spécialistes à Grenoble. Contactez-nous dès maintenant pour en savoir plus et voir si vous avez la possibilité d’améliorer votre acuité visuelle.